Un établissement public chargé de la lutte contre les moustiques et de la gestion des zones humides

Traitements anti moustiques adultes avec un nébuliseur à froid a la deltaméthrine monté sur un pick-up 4x4 de l’EID Rhône-Alpes

La lutte adulticide se limite à des actions traitement uniquement dans un contexte de risque sanitaire et peut être effectuée à l’aide d’un nébulisateur à froid monté sur un pick-up 4x4.

 La lutte contre les moustiques adultes a lieu uniquement dans un contexte de risque sanitaire car les substances actives disponibles contre les insectes ne sont pas sélectives

Lorsque le moustique tigre potentiellement vecteur de maladies infectieuses comme la dengue, le chikungunya ou le Zika devient responsable d’un risque sanitaire, l’État et les collectivités locales mandatent les opérateurs publics de démoustication tels que l’EID Rhône-Alpes, pour mettre en œuvre une lutte antivectorielle. Cette lutte est réalisée à l’aide de nébulisateurs permettant d’épandre le produit sous forme de brouillard. Les produits autorisés appartiennent à la famille des pyréthrinoïdes et sont soit d’origine naturelle (pyrèthre) soit de synthèse (deltaméthrine).


Le moustique tigre est un moustique importé potentiellement vecteur de maladies infectieuses

Le moustique tigre est une espèce originaire d’Asie du Sud-Est. Cette espèce invasive a colonisé une grande partie du monde à la faveur de l’augmentation des échanges internationaux, notamment commerciaux. Installée en France à partir de 2004, elle est aujourd’hui présente dans plus de 30 départements. De plus, ce moustique est potentiellement vecteur de maladies infectieuses et a déjà été responsable en France de la transmission de la dengue et du chikungunya.

Une femelle moustique tigre, Aedes albopictus

Une femelle moustique tigre, Aedes albopictus.

Il est habitué aux petits gîtes formés par des plantes retenant de l’eau dans son aire d’origine comme les broméliacées ou bien les bambous cassés par exemple. Il s’adapte parfaitement à tous les petits récipients en eau que l’on trouve autour des habitations. Comme le Culex pipiens, son rayon d’action est faible mais sa férocité est extrême. Le premier viendra troubler votre sommeil, le second peut vous empêcher de profiter de votre extérieur. Outre les nuisances qu’il provoque, le moustique tigre est aussi responsable, même sous nos latitudes, de la transmission de certaines maladies infectieuses comme la dengue ou le chikungunya.

+ Luttons ensemble contre le moustique tigre

 


Des mesures gouvernementales ont été mises en place depuis 2006

Pour éviter la dissémination d’Aedes albopictus, des mesures gouvernementales ont été mises en place depuis 2006. Il s’agit du plan anti-dissémination du chikungunya et de la dengue qui, en fonction de niveaux de risques définis, permet une réponse graduée aussi bien au niveau entomologique qu’épidémiologique. La survenue de l’épidémie de virus Zika dans les zones ultra-marines durant l’hiver 2015-2016 est venue renforcée le dispositif et le transformer en un plan de lutte contre les arboviroses.

En cas de risque sanitaire, l’État et les collectivités locales mandatent les opérateurs publics de démoustication tel que l’EID Rhône-Alpes, pour mettre en œuvre une lutte antivectorielle.

Cette lutte antivectorielle est réalisée uniquement autour des lieux de passage de patients virémiques, c'est-à-dire des personnes atteintes de l’une des 3 maladies transmises par le moustique tigre dans les secteurs où il est présent. Cette lutte consiste à éliminer les moustiques adultes ayant pu piquer le patient virémique et donc s’infecter, afin d’éviter qu’ils transmettent la maladie à une personne saine du voisinage.

 


Certains pyréthrinoïdes sont autorisés en cas de risque sanitaire pour une lutte antivectorielle de courte durée

La lutte contre les moustiques adultes est délicate notamment du fait de la non-sélectivité des substances actives disponibles envers les insectes. Il n’existe d’ailleurs qu’une seule famille d’insecticides autorisée, à savoir les Pyréthrinoïdes, dont la Deltaméthrine est le représentant le plus utilisé.

Formule chimique de la deltaméthrine ou décamethrine : (1R,3R)-3-(2,2-dibromovinyl)-2,2-diméthyl-cyclopropane carboxylate de (S)-α-cyano-3-phénoxybenzyle

Formule chimique de la deltaméthrine ou décamethrine : (1R,3R)-3-(2,2-dibromovinyl)-2,2-diméthyl-cyclopropane carboxylate de (S)-α-cyano-3-phénoxybenzyle.
Fiche produit de l'Aqua K-Othrine® commecialisé par Bayer®

Fiche produit

Fiche produit de l'AquaPy® commercialisé par Bayer®

Fiche produit

Une telle lutte permet de diminuer la densité vectorielle et la longévité des adultes afin de limiter la transmission des agents infectieux. Cependant une utilisation massive de la même substance active créerait le risque de voir apparaître une résistance à cette substance et compromettrait son efficacité dans des actions de lutte antivectorielle à visée sanitaire. La lutte adulticide est donc limitée à des actions temporaires uniquement dans des contextes de risque sanitaire.

 


À pied ou en voiture à l'aide de nébulisateurs

Aujourd'hui, les traitements anti adultes sont effectués à pied ou en voiture à l’aide de nébulisateur. Le produit de traitement est épandu sous forme de brouillard dont les micro-gouttelettes vont aller se déposer sur les moustiques et entrainer leur mort par contact.

En voiture

Illustration de la lutte antivectorielle à l'aide d'un canon nébulisateur martignani monté sur un Land Rover

Illustration de la lutte antivectorielle à l'aide d'un canon nébulisateur Martignani monté sur un Land Rover.
À pied

Si la configuration des lieux l’impose, notamment par la présence de jardins privés juxtaposant le domicile du cas, des traitements complémentaires avec les mêmes produits sont réalisés à pied à l’aide d’un thermonébulisateur portable ou d’un atomiseur.

Illustration de la lutte antivectorielle à pied à l'aide d'un atomiseur à dos Stihl

Illustration de la lutte antivectorielle à pied à l'aide d'un atomiseur à dos Stihl.

Au préalable, des prospections larvaires sont réalisées et, au besoin, des traitements larvicides préventifs. Le lendemain, des mesures de contrôle sont réalisées afin d’évaluer l’efficacité des interventions. Un nouveau traitement peut être envisagé en cas de présence persistante d’importantes populations d’adultes.

 

Les Financeurs de l'EID Rhône-Alpes sont les départements de l'Ain (01), de l'Isère (38), du Rhône (69) et de la Métropole de Lyon, de la savoie (73) et de la Haute-Savoie (74)

Retrouvez l'EID Rhône-Alpes sur les réseaux sociaux Facebook EID rhône-Alpes de démoustication Youtube

Développé, dessiné et conçu par Ivan DINH.