Un établissement public chargé de la lutte contre les moustiques et de la gestion des zones humides

Action de démoustication à pied avec une pompe à dos en région Auvergne-Rhône-Alpes par un agent de l'EID Rhône-Alpes.

Un agent de l'EID Rhône-Alpes œuvre à pied en région Auvergne-Rhône-Alpes avec une pompe à dos de 15 litres. Il réalise un traitement ciblant les larves de moustiques nuisants.

L'EID Rhône-Alpes lutte sélectivement contre les larves des espèces de moustiques nuisantes pour l'homme dans le respect de l'environnement

Dans un souci de préserver la diversité biologique des lieux de développement des moustiques, l’EID Rhône-Alpes utilise depuis 1990, le Bti. Ce dernier est un produit biologique sélectif et non rémanent, qui permet de lutter uniquement contre les larves de moustiques. 


 Pourquoi cibler uniquement le stade de développement larvaire ?

Attaquer l’œuf, la nymphe ou le moustique adulte détruirait une partie de l’environnement.

Au niveau des œufs

Il est possible d'envisager de bloquer l'éclosion larvaire avec des substances hormonales. Mais cette méthode n'étant pas sélective car elle agit sur tous les œufs d'insectes n'est pas utilisée pour des raisons de protection des autres espèces d'insectes présentes avec les moustiques cibles.

Au niveau des adultes :

Il n'y a pas non plus de substance sélective des moustiques adultes car les substances disponibles touchent l'ensemble des insectes. Cette méthode n'est donc pas utilisée pour les même raisons évoquées ci-dessus sauf en cas exceptionnel de risque sanitaire  avec un risque de transmission de maladie infectieuses comme la dengue ou le chikungunya.

Au stade nymphal en milieux aquatiques

À ce stade, aucune nourriture n'est absorbée par la nymphe, il est donc impossible de lui faire ingérer une substance toxique. Par ailleurs, les produits disponibles agissant par contact direct et n'étant pas sélectifs des nymphes de moustique, ne peuvent donc pas être utilisés. ils agiraient sur toute la faune compagne du moustique.

Il serait également possible de mettre un film tensio-actif à la surface de l'eau stagnante empêchant les échanges gazeux entre l'atmosphère et le plan d'eau. Les nymphes mourraient par asphyxie ainsi que toute la vie aquatique aérobie en moins de 24 heures. Par conséquent cette technique n'est pas utilisée.

Au stade larvaire en milieux aquatiques

L'animal mange sans arrêt par filtration de l'eau en balayant de ses brosses buccales les particules végétales ou animales qui se trouvent dans son périmètre immédiat. En pulvérisant le Bti dilué dans l'eau des gîtes, le produit va agir d'une façon sélective en détruisant uniquement les larves de moustique ayant avalé le produit.

Ainsi l'EID Rhône-Alpes concentre toute sa stratégie de lutte en utilisant ce larvicide biologique, sélectif mais aussi non rémanent qui se dégrade en 24 heures.

 


Mode opératoire de la lutte contre les larves des espèces de moustiques nuisantes pour l'homme

Phase n°1 : Recherche sur le terrain et élaboration d'une cartographie

Des études scientifiques réalisées en collaboration avec l'EID-Rhône-Alpes ont permis de cartographier la répartition des moustiques en fonction de la végétation en région Auvergne-Rhône-Alpes.

Répartition des moustiques en fonction de la végétation en zone boisée

Répartition des moustiques en fonction de la végétation en zone boisée en région Auvergne-Rhône-Alpes.

 Répartition des moustiques en fonction de la végétation en zone herbacée

Répartition des moustiques en fonction de la végétation en zone herbacée région Auvergne-Rhône-Alpes.
Phase n°2 : Action sur le terrain et développement d'une méthodologie de lutte spécifique

La cartographie étant faite, l'EID Rhône-Alpes a pu passer à l'action en contrôlant l'ensemble du territoire.

La lutte antilarvaire par traitement des zones naturelles

Des opérations de traitement sont régulièrement effectuées à l’aide d’engins adaptés au type de milieu et  à la surface à traiter. L’utilisation de Bti permet de lutter efficacement tout en préservant l’environnement.

Des opérations de traitement sont régulièrement effectuées à l’aide d’engins adaptés au type de milieu et à la surface à traiter. L’utilisation de Bti permet de lutter efficacement tout en préservant l’environnement.

Si la lutte par épandage de produit est la meilleure solution en zones naturelles, elle n’est pas la plus efficace pour les moustiques se développant en zones urbanisées.

La lutte antilarvaire en zones urbaines

En zones urbaines, la lutte consiste principalement à éliminer les lieux de reproduction du moustique, c'est à dire les gîtes larvaires. Elle peut être réalisée à l’échelle individuelle au niveau des collections d’eau retrouvées dans et autour de chaque logement, ou bien à l’échelle collective au niveau d’ouvrages collectifs ou de gîtes localisés sur le domaine public.

Action de démoustication dans une exploitation agricole en région Auvergne-Rhône-Alpes par un agent de l'EID Rhône-Alpes

Agent de l’EID en action de démoustication dans une exploitation agricole en région Auvergne-Rhône-Alpes.

En tant que particulier, vous avez la possibilité de demander une intervention de démoustication à votre domicile auprès de l'EID Rhône-Alpes à l'aide du formulaire de demande d'intervention.

+ Demande d'intervention de démoustication chez vous

 


Le Bacillus thuringiensis variété israelensis de sérotype H14
(Bti) est un produit biologique sélectif, non rémanent

Aujourd'hui et depuis 1990, l'utilisation du Bti permet d'éliminer les larves de moustiques, dans le respect de l'environnement.

Bti ou Bacillus thuringiensis Bacillus thuringiensis variété israelensis de sérotype H14 est un produit biologique non rémanent dégradé en 24h après son utilisation et commercialisé par ValentBioSciences sous la référence BtiBsGR/F/210f

Le Bti est commercialisé par ValentBioSciences® sous la référence Bti3000WG/bio-pF/200f est non autorisé pour l'usage grand public.

Fiche de données de sécurité

L'utilisation du Bti fut une véritable révolution

Le Bti ou Bacillus thuringiensis variété israelensis de sérotype H14 est un produit biologique sélectif non rémanent.

Son extrême sélectivité vis-à-vis des larves de moustiques représente un outil idéal. Ce produit biologique à base de bactéries, lors de son ingestion par les larves de moustiques, provoquent des lésions importantes de leur tube digestif entraînant leur mort.

Ainsi, les insectes et petits crustacés aquatiques sont épargnés, les larves de libellules ou d'éphémères par exemple, sont également hors de danger. Il est, de loin, le moyen larvicide disponible le plus attractif à ce jour contre les larves de moustique Aedes.

Enfin, ce produit biologique dégradé en 24h après son utilisation ne pollue pas l'eau de la nappe phréatique que vous buvez au robinet.

Les valeurs morales de l'EID Rhône-Alpes sont de préserver la diversité biologique dans toute son étendue

Tout autre moyen de lutte, à spectre d'action inévitablement plus large doit être exclu tant qu'il n'y a pas de résistance. Le but de l'EID Rhône-Alpes est de préserver au maximum la diversité biologique dans toute son étendue. Le moustique ne représente qu'une masse pondérale infime de l'ensemble du monde des insectes. Les valeurs morales de l'EID sont de préserver la faune et à la flore compagnes des moustiques cibles car elles représentent l'environnement vivant dont l'être humain fait partie comme tous les êtres vivants.

Les larvicides chimiques organo-phosphorés à spectre très large ont été utilisés de 1970 à 1989

Pendant deux décennies de 1970 à 1989, l'EID Rhône-Alpes a utilisé des larvicides chimiques organo-phosphorés, les seuls larvicides chimiques disponibles à cette époque. D'abord le Fénitrothion puis le Téméphos (Abate) qui donna le maximum de garanties, bien qu'aux doses opérationnelles de terrain, il n'était pas le larvicide idéal car son spectre d'action était malgré tout assez large.

 


Matériels utilisés par l'EID Rhône-Alpes pour lutter contre les larves des espèces de moustiques nuisantes pour l'homme

En fonction de la surface, de l’homogénéité ou du morcellement, de la densité de la végétation naturelle des gîtes à moustiques, l’EID Rhône-Alpes réalise des traitements  antilarvaires avec un matériel aérien, terrestre mécanisé ou bien terrestre manuel

Le matériel aérien : l’hélicoptère

Pour les grandes surfaces et jusqu'à plusieurs centaines d’hectares, l’hélicoptère est actuellement utilisé à l’EID Rhône-Alpes et permet d’épandre un Bti commercial sous forme de granulés. Grâce à cette formulation, il atteindra l'eau, là où se développent les larves, même sous un feuillage dense.

Décollage de l’hélicoptère de l’EID Rhône-Alpes avant la réalisation d’une action d’épandage de démoustication dans une zone naturelle

Décollage de l’hélicoptère avant la réalisation d’une action de traitement antilarvaire au Bti.

En hélicoptère, les agents de l’EID Rhône-Alpes  traitent en moyenne 40 hectares par l’heure

Le matériel terrestre mécanisé : des engins chenillés automoteurs de gros calibres

Dans les zones naturelles, en région Auvergne-Rhône-Alpes, l’EID Rhône-Alpes doit utiliser des engins chenillés automoteurs de gros calibres couplés à des pompes d’épandages capables de pulvériser de gros volumes.

Traitement terrestre à l'aide d'un engin chenillé amphibie Poncin

Traitement terrestre à l'aide d'un engin chenillé amphibie Poncin.

La plupart des zones naturelles en région Auvergne-Rhône-Alpes possèdent une végétation spontanée dense sur laquelle la technique en Ultra-Bas Volume (UBV) peu coûteuse en matériels n’est pas applicable. En effet, l'écran constitué par la végétation dense, capte les gouttelettes pour l'essentiel et empêche le larvicide d'atteindre l'eau stagnante où se situent les larves de moustiques.

Le larvicide est donc dilué dans un grand volume d’eau et pulvérisé à l’aide de pompes d’épandage transportées sur des engins chenillés automoteurs de gros calibre. Ces engins sont onéreux car ils doivent être capables de transporter les pompes d'épandage ainsi que les grands volumes des émulsions qui seront pulvérisées.  De cette façon seulement et dans ce contexte de végétation dense, le mélange pulvérisé tombera dans l'eau pour atteindre les larves de moustiques nuisantes pour l’homme.

Pour les gîtes de 3 à 10 hectares à traiter, une chenillette amphibie est nécessaire pour transporter et supporter un groupe motopompe et une cuve de 150 litres d’eau. Environs 100 à 150 litres d’émulsion par hectare sont pulvérisés.

Une chenillette amphibie sur son  camion transporteur est prête à partir sur le terrain pour une action de démoustication

Une chenillette amphibie sur son  camion transporteur est prête à partir sur le terrain pour une action de démoustication antilarvaire.
Le matériel terrestre manuel : la pompe-à-dos et le distributeur de granulés

Dans les lieux de reproduction du moustique (gîtes) de faibles surfaces, jusqu’à 2 ou 3 hectares et pour les gîtes linéaires tels que les fossés les pompes-à-dos sont utilisées.

Un agent de l'EID Rhône-Alpes œuvre à pied en région Auvergne-Rhône-Alpes avec une pompe à dos de 15 litres. Il réalise un traitement ciblant les larves de moustiques nuisants.

Un agent de l'EID Rhône-Alpes œuvre à pied en région Auvergne-Rhône-Alpes avec une pompe à dos de 15 litres. Il réalise un traitement ciblant les larves de moustiques nuisants.

Sur la voie publique dans les regards des zones urbaines, les agents utilisent un distributeur de granulés qui permet de délivrer la juste dose de produit au plus près du gîte.

Lutte contre les especes de moustiques vulnerantes, Stéphane SERRANO de l'EID Rhône-Alpes

Un agent de l'EID Rhône-Alpes œuvre à pied en zone urbaine sur la voie publique avec un distributeur de granulés. Il réalise ainsi un traitement antilarvaire au Bti.

 

Les Financeurs de l'EID Rhône-Alpes sont les départements de l'Ain (01), de l'Isère (38), du Rhône (69) et de la Métropole de Lyon, de la savoie (73) et de la Haute-Savoie (74)

Retrouvez l'EID Rhône-Alpes sur les réseaux sociaux Facebook EID rhône-Alpes de démoustication Youtube

Développé, dessiné et conçu par Ivan DINH.